|
Publié le par Gaulthier LALLEMAND

DAViCal

Vérification de l'installation.

Sommaire : Monter son propre service de calendrier

Etape précédente : Configuration de DAViCal

Pour vérifier que tout fonctionne, je vais à l'URL suivante avec mon navigateur:

https://davical.mondomaine.fr/setup.php

Je m'identifie avec le login admin et le mot de passe qui m'a été donné pendant la configuration de PostGreSQL.

Retrouver le mot de passe admin

Si toutefois j'ai oublié le mot de passe, je peux le retrouver via la ligne de commandes.

D'abord, je me connecte à la base de données davical :

sudo -u postgres psql davical

Une fois dans le shell de PostgreSQL, je tape la requête suivante :

SELECT username, password FROM usr;

La sortie attendue est de la forme suivante :

 username |  password
----------+------------
 admin    | **sGQ2YATw
(1 ligne)

Puis je quitte le shell de PostgreSQL :

\q

Le mot de passe est à prendre sans les deux astérisques à sa gauche. Ici cela donne donc sGQ2YATw.

A noter : une fois que le mot de passe de l'utilisateur admin a été changé via l'interface web, celui-ci n'apparaît plus en clair (comme n'importe quel autre mot de passe).

Vérification des dépendances

Une fois authentifié, j'arrive sur la page setup.php. Apparaît alors une section Dependencies contenant un tableau des dépendances utilisées par DAViCal et leurs statuts. Ici, tout doît être au vert, sauf peut-être la ligne Current DAViCal version.

En effet, j'ai fait l'installation par les paquets Debian. Et la dernière version disponible dans les dépôts est la 1.1.5. Si la colonne Status contient Currently: 1.1.5, alors c'est bon (même si la ligne est rouge) :

DAViCal Setup Dependencies

Informations sur le système

En bas de la page, il y a une section PHP Information :

DAViCal PHP Informations

Si je coche la case Show phpinfo() output, il apparaît alors des informations qui mettent à nu le serveur. Il est donc essentiel de limiter l'accès à cette page grâce à la variable restrict_setup_to_admin dans le fichier de configuration.

Etape suivante: Créer des entités (Person, Resource, Group)